« SACRAMENTUM » *                     

Pièce chorégraphique en III actes

2 DANSEUSES

DURÉE 50 min

Création de la Compagnie Le Lys Blanc

Pour théâtres, salles culturelles…

Pour plus d'informations contacter la compagnie 

Acte Ier : AGONIE – Prae Dolore

Acte II : Rêves et Fantasmes And Fantasy Somnium

Acte III : Délivrance, Liberatio

Mise en Scène/Dramaturgie : Céline GUILLAUME

Chorégraphie : Céline GUILLAUME

Distribution : Céline GUILLAUME

Création musicale : Yoann LELIEVRE - Florent Bourguignat

Technicien son et lumière: Florent Bourguignat

Danseuses : Céline GUILLAUME

                      Sophie LAMBRECHT

Avec l’aimable participation de La Craie à Sons.

SACRAMENTUM possède une thématique puissante : la violence faite aux femmes.

Un sujet fort, poignant, qui ne laisse pas indifférent.

Cette création trouve sa puissance par son histoire, la puissance des gestes, le mouvement des corps, la voix, la véracité des mots.

Lorsque l’ombre et la lumière se fiancent pour donner naissance aux émotions et ainsi offrir au public une pièce chorégraphique troublante, poétique et remplie d’espérances.

HISTOIRE

Je t’a(B)ime…

Asservissement, assujettissement, astreinte, chaîne, contrainte, dépendance, obligation,
esclavage, joug, servitude, sujétion, servage, tourbillon…

 

 

Céline GUILLAUME

Lyssia a trop souffert de la perversion et de la maltraitance d’un homme. Un homme…Celui qu’elle a aimé profondément, mais qui en retour ne lui offrait que violence, humiliation, soumission, souillure et honte.
Par amour, elle fut prête à tout… Presque. Car certains actes relevaient de la barbarie. Cependant, refuser, c’était recevoir un châtiment.

La sentence prenait tour à tour la forme de violence physique, sexuelle, psychologique… Jusqu’à l’extrême.
Souffrir d’aimer.
Souffrir pour son bourreau.
Sombre réalité.
Que faire ?
Vivre ?
Mourir ?
Combattre et tuer symboliquement son tortionnaire ?
Un jour, tout doit cesser.
Mais le pas à franchir pour sortir d’une telle situation est titanesque et empreint d’embûches diverses.

Alors, il faut parler pour vaincre sa peur, cesser de vivre dans l’angoisse et craindre les représailles. Lyssia sombre dans un profond désarroi.
Plus rien n’a d’importance.
Son monde est devenu d’une noirceur incomparable. Déshumanité guidée par le sexe, l’argent, la soif de pouvoir, la domination, la violence…
Comment s’expulser d’un univers perfide ?
Elle s’enferme dans un mutisme profond, ne trouvant le repos de l’âme que sous l’ingestion de médicaments.

Dans ses songes délirants, elle voit apparaître des êtres apaisants et protecteurs. De ces derniers émergent ses propres valeurs oubliées.

Entre souffrance, tristesse, démons intérieurs, désirs, passions et aspirations, suivez le chemin poignant de Lyssia.
Tantôt troublant, puissant, torturé, tantôt onirique, délicat et évanescent.
Un tumulte d’émotions jusqu’ à la délivrance convoitée.

Céline GUILLAUME

* sacrement

« FANTAISIES »                    

Création de la Compagnie Le Lys Blanc

,Pour salles culturelles, événementiel…

Contacter la compagnie pour de plus amples renseignements

Création pour 2 danseuses – 1 ou 2 musiciens

DURÉE 1H00

Un mélange savamment réussi entre des univers de charme. Cette différence devient une force créatrice. 

Samba, rythmes de Bossa Nova, cabaret et contemporain se mêlent en une parfaite harmonie visuelle et musicale.

Les ambiances vibrantes constituées de plumes, de strass, de couleurs tantôt chaudes tantôt plus intimes, de notes sensuelles vous mèneront vers les terres du rêve.

Durant plus d'une heure de spectacle, laissez-vous enivrer par ce voyage délicieux.

Musicien : Yoann LELIEVRE

Chant : Géhel

Danseuses : Céline GUILLAUME

                      Sophie LAMBRECHT

- In filium* -                   

Création mêlant danse et écriture

Création pour 2 danseuses – 

DURÉE 40 min

L’écrivain : Céline GUILLAUME

L’inspiration : Lucie ANCEAU

Par obligation, une écrivain se trouve confrontée à l’isolement.

Elle n’a pas le choix.

Confinée dans une pièce exiguë, qui lui sert de pièce à vivre, elle tourne en rond.

Le temps semble figé.

Les jours sont identiques aux précédents.

Au fur et à mesure, la solitude lui ouvre des portes et l’inspiration devient fertile.

Sur un fil… Entre imaginaire, dépassement, folie, joie… Jusqu’à la création.

Crédit photo: Carlos Ania

* Sur un fil   

- Conjunctio-                   

Pièce chorégraphique  pour 2 danseuses &  2 musiciens

DURÉE 50 min environ

Pour théâtres, salles culturelles…

Les Gardiennes du Grand Oeuvre/ Les Femmes : Céline GUILLAUME / Sophie LAMBRECHT
L’Homme : Yoann LELIEVRE
Sa conscience : Florent BOURGUIGNAT

Chorégraphie : Céline GUILLAUME
Distribution : Céline GUILLAUME
Création musicale : Yoann LELIEVRE/ Florent BOURGUIGNAT
Danseuses : Céline GUILLAUME / Sophie LAMBRECHT
Musiciens : Florent BOURGUIGNAT/ Yoann LELIEVRE

Selon, Jung, l’homme cherche la femme dans toutes les femmes, vivant alors avec
chacune, un secteur féminin correspondant à sa projection du moment, et retrouvant
dans chaque femme un peu de Celle qu’il voudrait trouver. Mais aucune n’est tout à
fait « Celle qu’on attend toujours ».

Aux origines de l’Univers, il y avait deux créatures : les gardiennes du Grand Oeuvre.
Elles vivaient en harmonie avec les éléments qui l’entouraient : l’eau, la terre, les
animaux, le végétal… Complices, elles étaient comme des sœurs. Tous les
unissaient : leurs jeux, leur tendresse au sein de la forêt immense où elles vivaient.

Mais un jour, comme par enchantement, le premier Homme fit son apparition. Dès
lors, il sema le trouble dans la vie paisible des deux créatures. Tour à tour, les
sentiments de haine, de désir, de possession s’entre-mêlèrent. Chacune se mit au
défi de conquérir le cœur de l’Homme nouvellement arrivé. Impassible, il s’abreuvait
de musique, celle qu’il jouait sans discontinuer et qui semblait le nourrir.
Jusqu’au jour où, las des affrontements des créatures et en définitive subjugué par
les deux, il décida de choisir. Car il était fatigué par cette solitude omniprésente…
Elle était tout de même pesante.
Les deux lui conviendront !
Ce fut sa décision.
Ainsi naquit la Femme. La conjonction parfaite pour son bonheur masculin.

© 2018- 2021 CIE Le Lys Blanc        

  • w-facebook