SACRAMENTUM *                     

Pièce chorégraphique en III actes

2 DANSEUSES ET 1 CHANTEUSE

DURÉE 1H15

Création de la Compagnie Le Lys Blanc

Pour théâtres, salles culturelles…

Pour plus d'informations contacter la compagnie 

Acte Ier : AGONIE – Prae Dolore

Acte II : Rêves et Fantasmes And Fantasy Somnium

Acte III : Délivrance, Liberatio

Mise en Scène/Dramaturgie : Céline GUILLAUME

Chorégraphie : Céline GUILLAUME

Distribution : Céline GUILLAUME

Voix : Caroline POZDEREC

Création musicale : Yoann LELIEVRE

Technicien son et lumière: Florent Bourguignat

Danseuses : Céline GUILLAUME

                      Sophie LAMBRECHT

Avec l’aimable participation de La Craie à Sons.

SACRAMENTUM possède une thématique puissante : la violence faite aux femmes.

Un sujet fort, poignant, qui ne laisse pas indifférent.

Cette création trouve sa puissance par son histoire, la puissance des gestes, le mouvement des corps, la voix, la véracité des mots.

Lorsque l’ombre et la lumière se fiancent pour donner naissance aux émotions et ainsi offrir au public une pièce chorégraphique troublante, poétique et remplie d’espérances.

HISTOIRE

Je t’a(B)ime…

Asservissement, assujettissement, astreinte, chaîne, contrainte, dépendance, obligation,
esclavage, joug, servitude, sujétion, servage, tourbillon…

 

 

Céline GUILLAUME

Lyssia a trop souffert de la perversion et de la maltraitance d’un homme. Un homme…Celui qu’elle a aimé profondément, mais qui en retour ne lui offrait que violence, humiliation, soumission, souillure et honte.
Par amour, elle fut prête à tout… Presque. Car certains actes relevaient de la barbarie. Cependant, refuser, c’était recevoir un châtiment.

La sentence prenait tour à tour la forme de violence physique, sexuelle, psychologique… Jusqu’à l’extrême.
Souffrir d’aimer.
Souffrir pour son bourreau.
Sombre réalité.
Que faire ?
Vivre ?
Mourir ?
Combattre et tuer symboliquement son tortionnaire ?
Un jour, tout doit cesser.
Mais le pas à franchir pour sortir d’une telle situation est titanesque et empreint d’embûches diverses.

Alors, il faut parler pour vaincre sa peur, cesser de vivre dans l’angoisse et craindre les représailles. Lyssia sombre dans un profond désarroi.
Plus rien n’a d’importance.
Son monde est devenu d’une noirceur incomparable. Déshumanité guidée par le sexe, l’argent, la soif de pouvoir, la domination, la violence…
Comment s’expulser d’un univers perfide ?
Elle s’enferme dans un mutisme profond, ne trouvant le repos de l’âme que sous l’ingestion de médicaments.

Dans ses songes délirants, elle voit apparaître des êtres apaisants et protecteurs. De ces derniers émergent ses propres valeurs oubliées.

Entre souffrance, tristesse, démons intérieurs, désirs, passions et aspirations, suivez le chemin poignant de Lyssia.
Tantôt troublant, puissant, torturé, tantôt onirique, délicat et évanescent.
Un tumulte d’émotions jusqu’ à la délivrance convoitée.

Céline GUILLAUME

* sacrement

- In filium* -                   

* Sur un fil    | CRÉATION EN COURS |

© 2018- 2019 CIE Le Lys Blanc        

  • w-facebook